Le contenu de cet article est destiné aux: 
Novices concernant le sujet traité 90/100 de probabilité d'intérêt
Intermédiaires concernant le sujet traité 50/100 de probabilité d'intérêt
Avancés concernant le sujet traité 30/100 de probabilité d'intérêt

Bien qu’écrire pour les moteurs de recherche puisse sembler très logique, nous devrions réfléchir clairement à POURQUOI nous faisons cela. Est-ce parce que nous voulons rendre les robots d’exploration des moteurs de recherche heureux ? Oui, peut-être, mais nous n’en avons besoin que pour amener les lecteurs humains à lire nos articles.

Arrêtons donc de nous concentrer un instant sur la façon dont nous écrivons pour les moteurs de recherche, et concentrons-nous davantage sur l’écriture pour les humains parce que les gens comme vous et moi ne se soucient pas des backlinks et des link-wheels, et autre technique black et white hat. De toute façon dans cet article nous n’allons pas utiliser de jargon incompréhensible comme ces derniers.

Mon objectif premier et le plus important est de vous aider à aborder tous ces activités de marketing avec la bonne attitude.

Qu’est-ce que les gens aiment lire dans les articles en ligne ?

Voici le point de départ intéressant et de tout ce dont va découler cet article.
Humainement, nos actions sont toutes dirigées en deux catégories : les envies et les besoins.

Réfléchissons deux minutes, tous nos comportements sont dictés soit nous avons des besoins à satisfaire (revoir la pyramide de Maslow) soit parce que nous avons des envies à assouvir. Dans l’assouvissement de nos besoins et désirs, nous entamons toujours une recherche, une quête qui nous permettra de trouver le meilleur moyen d’y répondre avec le minimum d’effort à fournir. Oui notre cerveau est très fort pour cela !

Alors si vous trouvez un sujet qui fait réfléchir votre audience : « Oh, je voulais vraiment lire un article à ce sujet ». Alors bingo ! Vous répondez à un besoin voire un désir d’un internaute.

C’est une réaction que nous voulons atteindre par le biais des articles que nous rédigeons. Notre but marketing derrière la création de contenu est de capter le mail des visiteurs pour qu’ils s’inscrivent à notre newsletter ou passer à l’achat.

Pour prospérer, votre entreprise doit aller au-delà de la simple « rédaction de contenu ». Votre contenu doit atteindre deux objectifs :

  • Résoudre un problème particulier
  • Séduire l’utilisateur final (clients, prospects, lecteurs, etc.)

Comment créer du contenu qui répond à ces objectifs ? Comment créer du contenu qui se classe bien auprès de Google et qui convainc également les gens ? Ce sont les principaux arguments pour la rédaction SEO.

Quand on parle de recherche, beaucoup se concentrent sur les éléments de référencement liés à la recherche de mots clés. Mais cela ne suffit pas, car vous devez également rechercher votre sujet.

Ainsi, dans la partie suivante, nous allons décrire la « Rechercher votre sujet ».

La rédaction le fer de lance

Qu’est-ce qui pousse l’utilisateur à agir ? C’est grâce au copywriting de l’auteur. Nous pouvons définir le copywriting comme l’art et la science de vendre avec les mots.

En effet, les gens aiment voir une tournure intéressante ou une saveur particulière aux articles qu’ils lisent. Le partage de l’information créera du trafic sur votre site internet. La manière d’écrire est pratiquement aussi important que ce que l’on a dire.
Enfin, nous avons vu que le contenu doit être intéressant dans le sens où il répond à un problème tout en séduisant le lecteur.

Premièrement, ce que nous allons faire, c’est commencer à nous concentrer sur la partie humaine.
Le plus gros problème auxquels les écrivains sont confrontés lorsqu’ils essaient de commercialiser leurs contenus est que les lecteurs ne sont pas réceptifs. Effectivement, l’auteur ne parle pas vraiment leur langue.
Ainsi, l’auteur va s’efforcer de recherche un sujet qui touche son audience.
La forme est importante et il convient d’utiliser le même vocabulaire que sa cible. Précisément, rien de plus embêtant de lire un article trop complexe. Cela peut nous donner une sensation d’exclusion lorsque nous lisons un contenu d’un expert où nous devons chercher plusieurs mots de vocabulaire.

Sérieusement : rappelez-vous quand votre professeur parlait de façon très académique dans des élucubrations abstraites où il résonnait dans des hauteurs qui vous semblaient inaccessibles. Vous pensiez à une chose « quand est-ce que ce cours se termine ? ». Vous ne pouviez pas vraiment cliquer sur un bouton dans le navigateur et en avoir fini avec ce cours, vous a dû rester 45 minutes de plus, mais votre lecteur peut (et il le fera), fermer la page de votre article.

Mais, en fin de compte, tout ce que nous faisons pour optimiser nos sites et le contenu de nos sites pour les moteurs de recherche, nous ne le faisons que pour que plus d’humains lisent et interagissent avec notre contenu.

Maintenant venant au fait de la structure de l’article.
Nous allons nous concentrer sur la base d’un article : son titre. Les internautes aiment un bon titre. Comment en construire un ?

Construire de bons titres.

Point très important car c’est ce qui permettra aux gens de cliquer sur votre lien pour lire votre article. Ce sont aussi les premiers mots dans les résultats des moteurs de recherche, ou même les médias sociaux.
« En moyenne, il y a cinq fois plus de personnes qui lisent votre titre sans lire le reste de votre copie. Quand vous avez écrit votre titre, vous avez dépensé quatre-vingt cents sur votre dollar » David Ogilvy, On advertising.

Vous l’aurez remarqué, les titres de journaux et des journaux télévisés sont percutants, sensationnels pourrait-on dire. Car il est important d’accrocher l’auditoire immédiatement. Il en est de-même pour votre article.
Le titre doit aussitôt convaincre. En effet, si votre lecteur ne se sent pas concerné par ce titre, il refermera la page et ne reviendra plus.

Nous l’avons vu précédemment que les lecteurs veulent trouver une solution pour eux-mêmes. Une étude de votre audience est donc primordiale pour comprendre ce qu’ils recherchent.
Un titre devra être rédigé en prenant en compte la promesse de la résolution du problème de votre lecteur.

Finalement, le titre répond aux besoins ou aux désirs de votre lecteur. La promesse est le service que vous proposez. Le titre se doit d’être accrocheur mais attention à ne pas donner de désillusion à votre lecteur sous peine qu’il fermera la fenêtre sans même avoir lu la fin de votre article.

Le but du prochain article sera de vous mettre dans le bon état d’esprit concernant la façon de garder au chaud votre audience par mail. Une fois que vous savez comment les moteurs de recherche vous aide à attirer des humains, il est important de s’assurer à leur donner des informations qui leur plaisent.

Quelles sont les limites du titre trop aguicheur ? Le contenu qui vous rédigez est-il en phase avec votre audience cible ? 

L’Agence BB Switzerland® est très active pour le compte de nombreuses entreprise dans le but de les accompagner dans leurs création de contenu SEO-Friendly.

Contacter l'auteur de l'article