BBS_blog_logo

Les influenceurs virtuels : nouveau paradigme pour le marketing des entreprises ?

Écrit par Emmanuel Doffou le 26 février 2024

Dans le paysage dynamique du marketing numérique, l’avènement des influenceurs virtuels a provoqué bon nombre d’interrogations et de curiosité. Ces « personnalités » générées par l’intelligence artificielle tentent de s’imposer comme les ambassadeurs de marques populaires, pouvant personnifier leur essence et leurs valeurs.

Une révolution dans le marketing d’influence ?

Ce phénomène datant de 2016, met en avant l’éthique et la transparence envers les clients et les consommateurs. Cependant, qui se cache derrière ces figures virtuelles ? Les influenceurs virtuels sont des créations méticuleusement façonnées par des agences de communication et de marketing.

Un exemple troublant est celui de Lil Miquela, considérée comme étant la première influenceuse virtuelle comptabilisant près de 2,6 millions d’abonnés sur Instagram. L’IA Lil Miquela est sollicitée par de nombreuses marques, dont le géant de l’automobile BMW, pour lequel elle a fait la promotion de ses véhicules en octobre 2023.

Toutefois, les marques ont également la possibilité de pousser la personnification en créant leurs propres ambassadeurs virtuels. C’est le cas de la marque de fast-food KFC qui a su intelligemment transformer son Colonel Sanders en « influenceur virtuel ».

Le paysage de la rémunération

Le Nouveau Monde de l’influence virtuel soulève beaucoup de questionnements, dont la question de la rémunération, à qui revient-elle ? Ce sont donc les créateurs des IA, ainsi que les marques qui la perçoivent.

Les agences qui louent ou prêtent leurs influenceurs reçoivent un paiement pour leurs services. En revanche, les marques développant leurs propres influenceurs suivent les structures de rémunération traditionnelles. À titre d’exemple, la campagne d’IKEA pour sa nouvelle stratégie de marque en collaboration avec l’influenceuse virtuelle Imma, créée par Aww Inc. à Tokyo.

Les avantages des influenceurs virtuels pour les entreprises suisses

Contrairement aux ambassadeurs de marque traditionnelle, les influenceurs virtuels vont au-delà de la simple représentation. Ils incarnent de manière innovante les valeurs des entreprises, offrant un contrôle sans précédent sur le message diffusé et garantissant une communication personnalisée.

De plus, ils apportent un souffle de nouveauté qui captive l’attention du public, générant souvent des taux d’engagement élevés. Leur existence inédite ajoute une touche de surprise à l’image de marque, maintenant ainsi l’intérêt du public.

Cependant, malgré ces avantages, il est essentiel de reconnaître les limites de cette tendance digitale et les préoccupations qu’elle suscite, sur l’authenticité et l’absence de connexion humaine.

Cette émergence est pour le moment en contradiction avec les aspirations actuelles comme le souligne le Directeur de l’agence BB® Switzerland dans son article sur les tendances de communication et marketing en 2024, à lire juste ici.

La Suisse romande prête pour cette nouvelle ère ?

Avec l’essor des tendances technologiques virtuelles et la prédominance croissante du monde numérique, BB® Switzerland renforce son expertise en 3D pour offrir des expériences innovantes à ses clients. Toutefois, il faut reconnaître que la tendance en termes de marketing d’influence en Suisse romande est davantage axée sur l’authenticité et la proximité. En effet, les abonné.e.s des influenceurs, ainsi que les entreprises sont tous deux à la recherche de liens durables.

Cette approche se vérifie avec l’essor de la nouvelle plateforme digitale en termes de marketing d’influence; Influence Switzerland. La plateforme perturbe les conventions du marketing d’influence et aspire à devenir la référence incontestée en la matière. Influence Switzerland offre une gestion simplifiée et automatisée aux marques désireuses de mener des campagnes d’influence de manière autonome, en se concentrant principalement sur une audience suisse, grâce aux nano et micro-influenceurs locaux, ayant des taux d’engament bien plus élevés que les macro et méga-influenceurs (plus de 100k abonné.e.s). Un modèle qui répond parfaitement aux attentes actuelles des marques, mais également à celles de l’audience suisse romande. En savoir plus sur Influence Switzerland juste ici.

En conclusion

L’intégration d’influenceurs virtuels à des campagnes de marketing d’influence représente une opportunité pour les marques, sous réserve que cette stratégie soit en phase avec les valeurs de l’entreprise et que son audience soit prête à accueillir ce phénomène. Bien qu’offrant un contrôle inégalé, des taux d’engagement élevés et une liberté créative, les entreprises doivent évaluer attentivement l’interaction de ces personnalités numériques avec leur public.

Vous souhaitez entreprendre une campagne d’influence pour votre marque ? Contactez l’agence BB® Switzerland dès aujourd’hui.

Laissez un commentaire